David-Alexandre ELKIND... Le Blog !

Mon 1er gun bois...

samedi 13 juin 2009 par David-Alexandre ELKIND

Envie de tester une arbalète en bois pour la pêche sous marine ? Le prix vous retient ? Que diriez vous de vous fabriquer un fût bois de chasse sous marine pour quelques euros ?

C’est ce que je vous propose ici.

Depuis quelques mois je vois des pêcheurs sous marins assez doués de leur mains, fabriquer des arbalètes, en bois, toutes plus belles les unes que les autres.

Les gars... Si vous me lisez... Je vous présente mon respect ainsi que mes félicitations.

Intérêt d’utiliser du bois

Le bois, pour la chasse sous marine, en dehors d’être beau, présente visiblement de nombreux intérêts :
- Plus silencieuse (par de résonance dans le fut car il est plein).
- Capable de recevoir des configuration musclée
- Moins de recul (densité du bois) donc plus précise

Un parcours du combattant

J’ai cherché sur internet, j’ai repéré des essences de densité 0,60 à 0,80 semblant bien pour réaliser deux guns un entre 90 et 110 et un second de 120 cm
- Teak
- Mengkulang
- Niangon
- Sipo
- Bilinga ou Badi
- Sapelli

Ayant récupéré de l’ipé j’ai cherché également de l’acajou pour lameller coller et améliorer ainsi la flottabilité de l’ipé qui est un bois très lourd.

Impossible d’en trouver. Je n’ai trouvé aucun menuisier capable de me fournir en acajou ou dans les essences ci-dessus sur de si "petites" quantités.

Il est assez difficile de se procurer les précieuses et indispensables essences.

Heureusement un collègue Spearboy nommé Gismo m’a procuré de l’Iroko pour réaliser mon projet.

Avant de démarrer ces deux super guns et histoire de me motiver, j’ai récupéré un manche de pioche en frène que j’ai décidé de transformer en jolie fût.

C’est cette première réalisation que je vous propose de découvrir ici.

Comment se faire une arbalète de chasse sous marine en bois pour quelques euros

J’ai acheté un manche de pioche en frêne à la jardinerie près de chez moi et je l’ai transformé en fût !
- Longueur 100 cm
- Coût 7 euros et quelques centimes

Je l’ai choisi avec les veines les plus parallèle au fût.

J’ai commencé à faire les modifications :
- Réalisation des trous pour le passage de 2 sandows (Pré percer avec une mèche de 4 mm puis repercer à la mèche à bois de 20 ou 22 mm)
- Sculpture du guide flèche... Que j’ai débuté au Dremel avant de récupérer une défonceuse.
- Plusieurs couche de vernis type V33 viennent protéger le bois.

La défonceuse est plus pratique mais nécessite un petit temps d’apprentissage ou d’adaptation. Ce n’est pas évident d’utiliser pour la première fois une défonceuse... surtout sur un manche de pioche qui est rond par définition...

La tête est une tête ouverte intégrée dans le fût

La crosse est composée d’un squelette de crosse imersion dans lequel vient se loger une cassette inox fabriqué a la disqueuse d’après les plans de Stephano SORIANO

Au passage, je souligne également les difficultés que j’ai rencontré pour récupérer de l’inox...

La poignée est farcie de polystyrène et recouverte de pâte à réparer à l’Epoxy

Pour le largue fil autonome, il s’agit de pâte à l’Epoxy et d’une baleine de parapluie

Les visseries sont des visserie Inox. Le seul magasin ou j’en trouve facilement est Bricorama.

Bon cesse de parlote et place aux photos... Ce n’est pas ce que j’appelle une belle réussite mais pour un premier coup je suis pas trop mécontent.

Les premiers essais sont concluent. Seul la cassette laisse sérieusement à désirer. La copie peut être corriger facilement (achat d’une crosse beuchat tout prête et le tour sera joué).

Enfin quelques jours de vacances... Je me lance dans la fabrication de mon 1er vrais gun... Le second donc !

Voici les photos...

Portfolio


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 71848

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSRUBRIQUE 2 - LOISIRS   ?

Creative Commons License